onglet_artsouk onglet_artsouk

 

jnes_maroc2.jpg

Actualités

Le FMI appelle le Maroc à engager de nouvelles réform

Le Matin

Réf : 646

Visites : 1861

Visite de Rodrigo de Rato à Rabat

Le Maroc a déployé d'importants efforts en matière de stabilité macroéconomique, mais il est maintenant appelé à engager des réformes pour que cette stabilité «puisse être mieux ressentie par les populations», a estimé le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Rodrigo de Rato.

Après la stabilité macro-économique, «c'est maintenant le moment des réformes pour que cette stabilité puisse être mieux ressentie par les populations grâce à davantage de travail et d'opportunités (d'investissement)», a déclaré M. de Rato à la presse à l'issue de son entretien, hier à Rabat, avec le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou.

Le directeur général du FMI s'est également entretenu avec le Premier ministre Driss Jettou ainsi qu'avec les membres de la commission des finances, de l'équipement, de la planification et du développement à la Chambre des conseillers.

Les réformes engagées par le gouvernement au niveau du système financier et dans le domaine commercial "sont autant de mesures essentielles pour le futur du Maroc, comme l'est aussi une plus forte intégration régionale, aussi bien commerciale qu'économique, au niveau du Maghreb", a-t-il ajouté.

De son côté, M. Oualalou a jugé satisfaisants les résultats économiques enregistrés par le Maroc, rappelant que la croissance économique a atteint 3,5% en 2004 contre 5,2% en 2003, ce qui donne une croissance moyenne de 4,6% entre 2001 et 2004.

Cette tendance, a-t-il noté, s'explique notamment par une amélioration sensible de la production agricole et par une évolution remarquable enregistrée au niveau de l'activité d'autres secteurs, notamment l'industrie manufacturière, les bâtiments et travaux publics et l'énergie et les mines. Selon M. Oualalou, la croissance économique est appelée à se renforcer lors des années à venir grâce aux réformes engagées sur les plans économique et social et aux efforts du gouvernement en matière d'infrastructures, notamment dans les secteurs du tourisme, de l'habitat et des autoroutes.

Après avoir passé en revue les indicateurs de l'économie marocaine, M. Oualalou a précisé que les réformes engagées par le gouvernement marocain ont concerné la poursuite de la démocratisation et de la libéralisation politique, l'amélioration du climat de l'investissement, l'ajustement du secteur financier et la restructuration et la rationalisation des établissements publics.

L'ajustement du secteur de l'emploi, la dynamisation du secteur du logement et
l'approfondissement du processus de réforme de la justice figurent, également, parmi
les réformes déjà engagées par le Maroc, a-t-il ajouté.


M. de Rato est arrivé, hier matin, à Rabat pour une visite de travail et de prise de contact au Maroc au cours de laquelle il devrait, également, rencontrer plusieurs autres responsables marocains.


source
: MAP
enfants-bid.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés