onglet_artsouk onglet_artsouk

 

art-foire2008.jpg

Actualités

Casablanca, une foire nationale de l'artisanat en mai 2008

MAP, source : menara.ma le 1 déc. 2007

Réf : 1014

Visites : 3682

Le secrétaire d'Etat chargé de l'Artisanat, M. Anis Birou, a annoncé, vendredi à Essaouira, l'organisation en mai prochain à Casablanca de la foire nationale de l'artisanat en vue de promouvoir ce secteur extrêmement productif.

Cette initiative s'inscrit dans la droite ligne des objectifs de la vision 2015 visant le développement du secteur de l'artisanat et ambitionne de mettre en valeur le talent et la créativité de l'artisan marocain, a indiqué M. Birou dans une déclaration à la Map en marge de la cérémonie de remise des prix aux meilleurs artisans bijoutiers d'Essaouira.

La foire nationale de l'artisanat vise aussi la préservation des différents métiers de l'artisanat, y compris ceux en voie de disparition, et servira de lieu de rencontre pour les artisans de toutes les régions du Royaume afin d'échanger les expériences et le savoir-faire, a-t-il ajouté.

Cette manifestation, dont le programme sera marqué par des rencontres-débats, constituera un moment fort pour l'artisanat marocain qui est un secteur très productif et pourvoyeur d'emplois, a souligné le secrétaire d'Etat qui s'est dit confiant pour l'avenir de ce secteur où l'art apparaît de manière manifeste.

Revenant sur la première édition du prix du meilleur produit en bijouterie, organisée par le ministère du tourisme et de l'artisanat et la Chambre d'artisanat d'Essaouira sous le signe "L'art du Dag Souiri", M. Birou a fait remarquer que cette initiative fort louable est une occasion pour rendre hommage aux artisans de la Cité des Alizés qui ont fait montre d'une grande dextérité en matière de qualité et d'innovation, notant l'importance de la généralisation de cette action aux autres régions du Royaume.

L'artisanat marocain se caractérise par sa particularité et jouit d'énormes  potentialités, et partant, il pourra jouer un rôle non négligeable dans l'économie nationale et dans le processus de développement durable du pays, a-t-il dit, mettant l'accent sur la relation étroite qui existe entre le secteur de l'artisanat et la préservation de l'environnement.

Il a, par la même occasion, relevé l'impératif de la mobilisation de l'ensemble des intervenants pour réussir la stratégie de développement de l'artisanat qui fait partie, a-t-il fait remarquer, des composantes de l'identité marocaine.

De son côté, le gouverneur de la province d'Essaouira, M. Abdeslem Bikrat, a mis l'accent sur la responsabilité qui incombe aux artisans en matière de préservation de ce patrimoine et de cet art millénaire qui fait la fierté de la ville d'Essaouira, plus particulièrement Dag Souiri, et sur la nécessité d'oeuvrer à enrichir et à adapter cet héritage aux besoins de la société contemporaine pour conquérir de nouveaux marchés.

Cette première édition a pour but de récompenser les artisans qui ont excellé dans ce métier et d'inciter les autres à innover, à améliorer la qualité de leurs produits et à augmenter la plus value des articles fabriqués, a-t-il ajouté, appelant à la préparation de la relève dans le domaine de la bijouterie en vue d'assurer sa pérennité et son rayonnement.

Les trois vainqueurs de cette édition: Abdellah Oulasri, Redouane Talbaoui et Soufiane Zaatar, ont eu droit à des prix sous forme d'outils et machines de production, alors que des enfants relevant de l'association Baity qui suivent une formation dans le domaine de la bijouterie ont reçu trois kilogrammes de matière première (argent) offerte par le gouverneur d'Essaouira.

La cérémonie de remise des prix a été marquée également par l'octroi d'une attestation de mérite à une jeune fille, la première au niveau de la province, qui s'est lancée dans ce métier.

Aux 19ème siècle et au cours de la première moitié du 20ème siècle, l'ex-Mogador a été reconnu comme la capitale de la bijouterie au Maroc. Cet art fut prospère et offrait aux artisans l'occasion de perfectionner leur métier. Actuellement, la bijouterie est la deuxième activité locale après la marqueterie en tant que secteur artisanal qui caractérise la Cité des Alizés.

MAP
source :
www.menara.ma

tapis_tang.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés