onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Livre-oujda.jpg

Librairie

«Oujda Porte du Maroc. Mille ans d'histoire»

Par Benyounes Jalti | LE MATIN. Le11/07/08

Réf : 1114

Visites : 3402

Dans l'avant-propos du très beau livre «Oujda Porte du Maroc. Mille ans d'histoire» édité en 2007, Brahimi Mohamed, wali de la région, a livré un témoignage avec la passion du cœur en dressant le portrait de cette ville millénaire avec un naturel qui fait d'elle une cité exceptionnelle.
Il rappelle avec beaucoup de charme son histoire mouvementée et fascinante, son destin dans le passé proche et lointain, l'alternance de ses dynasties, celle du colonisateur, le rapport avec le voisin jusqu'aux stigmates qu'a engendrés la crise du secteur minier à la fin du XIXe siècle et l'exode de ses ménages que le retournement de l'histoire a obligés à se reconstruire ailleurs.

Il explique avec grâce la perception simple et fausse de la raison de son déclassement et met en exergue la place occupée à plusieurs époques dans la formation du destin national, la profondeur de sa densité culturelle, la richesse de son patrimoine humain ou encore ses charmes pluriels qui font d'elle l'une des villes qui focalisent attentions et faveurs.

A ceux qui l'ignorent et particulièrement aux Oujdis de souche, il rappelle que leur ville est la capitale d'une très grande région d'une très incroyable diversité, une des rares régions du Maroc à afficher une nature riche et variée, des reliefs aux accents si contrastes, des plages à l'infini, de magnifiques hauteurs des monts de hauts plateaux pittoresques et saisissants de contraste et de luminosité.

Sa nature sublime et versatile changeant aux rythmes des saisons et des degrés de générosités du climat jusqu'à la splendeur du grand sud avec la configuration sans cesse recomposée de ses Oasis et de ses dunes.

Combien d'Oujdis à travers le Monde et de personnes à travers le pays savent que cette ville dispose d'une Médina aussi mythique, au patrimoine respectable aux différents styles architecturaux et aux genres urbains spécifiques, offrant le même débordement du moment, la même fascination des villes impériales, l'authenticité des touches d'inspiration externe léguées à son patrimoine par les accumulations de son histoire.

Dans cet avant-propos, il a affiné cette analyse de l'histoire mouvementée et présente de cette ville, les réjouissances des moments forts de recueillement lors des fêtes religieuses par les arts populaires, les musiques, les danses folkloriques, l'exception très particulière des costumes masculins et féminins, son art culinaire, sa gastronomie locale et l'hospitalité de ses habitants qui lui sont légendaire.

Il démontre que cette ville millénaire est bien méditerranéenne, connue aussi pour être une terre qui ne laisse personne indifférent ou insensible.

Désormais, avec le choix royal de soustraire la région à l'hibernation qui a longtemps conduit à son déclassement, l'Oriental du Maroc explore ses formidables gisements de créativité et ses habitants ont depuis la certitude que le moment pour rattrapage du temps perdu. Ils vivent avec gloire sa renaissance et sa métamorphose sous l'œil avisé et le suivi vigilant du Souverain.
Ce nouveau tournant déjà annoncé dans la capitale de la région par le réel démarrage de chantiers de réalisation d'ouvrages montre à quel point le changement est en route.
-------------------------------------------------

Rendez-vous avec l'histoire

Oujda restera le carrefour des civilisations et saura préserver sa forte identité et la fierté de ses habitants, aujourd'hui persuadés que l'avenir leur appartient. Elle a à nouveau rendez-vous avec l'histoire pour la 16e visite royale.
Des projets modernes et plus ambitieux verront le jour, et avec un brin de chance, Oujda la Méditerranéenne aura la prétention d'être citée dans les guides touristiques et de vanter aussi les merveilles du Maroc vers 2010, une fois que s'achèvera la réalisation et l'aménagement de la mythique et somptueuse place Sidi Abdelwahab, formidable mégaprojet sur deux hectares, similaire à celles de Jamaâ Lafna Marrakech et de Lahdim à Meknès.

Benyounes Jalti
ecoliers_401.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés