onglet_artsouk onglet_artsouk

 

tapis_tang.jpg

Association

Forum électronique sur le thème « Repenser le commerce équitable en Afrique »

Fairtradeafrica 29 mars 2005

Réf : 1155

Visites : 4039

TEXTE DE LANCEMENT

 

Contexte

Dans les conditions actuelles caractérisées par la libéralisation accélérée des économies, la part de l'Afrique dans le commerce mondial ne cesse de diminuer, limitant ainsi la création et la répartition efficace de richesses sur le continent.

Ainsi, les pays africains ne font que subir les impacts négatifs de l'ouverture forcée de leurs marchés. Par ailleurs, dans le cadre de l'Accord de Cotonou, il s'avère que l'approche de négociation des Accords de Partenariat Economique adoptée par l'Union Européenne met en péril l'objectif de développement des Etats ACP et des pays africains en particulier. Pourtant, tout le monde s'accorde à reconnaître que le commerce international peut être un puissant outil pour éliminer la pauvreté si les lois qui le régissent n'étaient pas inappropriées et injustement appliquées. Il est donc indispensable et urgent de rechercher des alternatives à ce commerce international pour promouvoir un développement durable en Afrique.

 

Le Commerce Equitable comme une alternative

Issu de la demande « Trade not Aid » (du commerce, pas de l'aide) formulée dès le début des années 1960 par les pays en développement, le Commerce Equitable, conçu comme une approche alternative au commerce international conventionnel, est « un partenariat commercial qui vise un développement durable pour les producteurs exclus ou désavantagés. Il cherche à réaliser cela en proposant de meilleures conditions commerciales [aux producteurs], en éduquant [les consommateurs] pour provoquer une prise de conscience et en menant des campagnes. » (définition de la table-ronde FINE, regroupant les 4 principaux réseaux internationaux de commerce équitable). Il s'agit de partenariats commerciaux basés sur le dialogue, la transparence et le respect, visant à atteindre une plus grande équité dans le commerce international.

 

Le commerce équitable fait de plus en plus recette auprès des consommateurs et des élus européens. La notoriété et les ventes de ce type de commerce progressent. La Commission Européenne reconnaît le rôle que joue ce type de commerce en tant qu'outil de coopération au développement, et les collectivités européennes s'engagent de plus en plus dans des achats publics socialement et environnementalement responsables.

 

Aussi, la mise en ouvre de l'Accord de Cotonou devrait-elle faciliter la promotion et le développement d'un Commerce Equitable avec les pays ACP, et notamment l'Afrique. En effet, le Commerce Equitable est mentionné dans le processus de consultation de la société civile et se retrouve dans le compendium de l'Accord de Cotonou. Cependant, aucune disposition d'application concrète n'a été prise. Enfin le commerce équitable est également l'un des quatre champs d'action identifiés par la Commission Européenne dans son plan d'action pour le commerce durable ­ STAP (Sustainable Trade Action Plan), lancé en juillet 2003, et qui se donne pour objectif de promouvoir le développement durable.

 


Etat des lieux du commerce équitable

 

Jusqu'à présent, le Commerce Equitable met en relation des producteurs du Sud et des consommateurs au Nord. Il fonctionne selon deux modes : la filière intégrée, pour l'artisanat (magasins spécialisés, achat et vente directe par des boutiques de type Artisans du Monde) et la filière labellisée, principalement pour l'agro-alimentaire, avec l'introduction d'organismes de certification à la fin des années 1980, sur le modèle de Max Havelaar Hollande, regroupés depuis 1994 dans Fairtrade Labelling Organisation international (FLO). Les organisations du Commerce Equitable assurent le respect de l'ensemble de ces critères. Les agences de certification, effectuent un contrôle auprès des partenaires, tandis que les centrales d'achat et les magasins alternatifs s'engagent à  travailler dans le cadre des conditions définies, et mettent toute l'information à disposition de leurs clients ou consommateurs.

 

Selon un rapport du Haut Conseil français de la Coopération Internationale (sept. 2003), le Commerce Equitable permet aujourd'hui d'améliorer le niveau de vie de près de 850 000 familles de producteurs du Sud, soit environ 6 millions de personnes.

Son activité s'étend actuellement sur 48 pays du Sud (dont près de la moitié sont situés en Amérique Latine) et une vingtaine de pays du Nord (Europe, Etats-Unis, Canada, Japon, etc). Il est présent en Afrique, en Amérique latine et en Asie, mais des trois continents, l'Afrique est celui qui en bénéficie le moins (en nombre de producteurs impliqués).

fondation_bmce.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés