onglet_artsouk onglet_artsouk

 

mgouna.jpg

Tourisme

La fête des roses au Maroc

Office National Marocain du Tourisme

Réf : 249

Visites : 4396

Dans la vallée du Dadès, au sud du Maroc, le printemps s'accompagne de la cueillette des roses et de festivités autour de cette fleur parfumée. Kelaa M'Gouna est le lieu où les jardins de roses abondent et cette région a justement basé son économie sur 'exportation' de cette reine des fleurs.

L'essence et l'eau de rose sont autant de produits qui proviennent de ce coin de pays au sol fertile et propice à l'agriculture. La production est en moyenne de 4000 tonnes de roses par année.

Dès la mi-mai, à l'aube, les femmes, vêtues d'une gandoura où seront déposés les précieuses fleurs, cueillent une à une ces " Rosa Damascena ". Celles-ci ont été apportées par des pèlerins de retour de la Mecque.

Des graines seraient tombées tout au long du chemin et depuis, des rosiers ornent et em baument de leur parfum toute la vallée.

La cueillette terminée, les festivités commencent et dureront trois jours. Les habitants de tous les villages voisins se donnent rendez-vous à Kelaa M'Gouna.

Des expositions de produits artisanaux (bijoux, tapis...) et agricoles, des manifestations musicales et des compétitions complètent cette fête des roses.

Hommes et femmes habillés de leurs plus beaux costumes se retrouvent pour célébrer et pour danser. Les habitants de Kelaa M'Gouna aspergent leurs visiteurs d'eau de rose et leur lancent des pétales roses qui se déposent sur leurs vêtements.

Les soirées se déroulent dans les nombreux jardins de roses où tout le monde se réunit pour danser et pour élire Miss Roses.

Une jeune fille célibataire sera élue reine d'un jour. Elle défile sur un char décoré et parfumé, les spectateurs enthousiastes l'acclament et des pétales de roses jonchent le sol où elle passe.

Les danses folkloriques telles que l'Ahidous, la danse du sabre et la danse de l'abeille animent les nuits de ces festivités.


La danse de l'abeille
(photo-dessous)

Cette danse folklorique symbolise la femme en abeille et l'homme en apiculteur et les tambours et les flûtes rythment la cadence.

Cette représentation démontre que l'apiculteur ne peut vivre sans les abeilles qui ne peuvent à leur tour vivre sans les fleurs.


L'unité de la nature est vécue dans son essence. Les bras chargés d'eau de rose, de bouquet de fleurs et la mémoire parfumée, les visiteurs retournent vers leur village pour préparer la prochaine cueillette et les spectacles qui sauront plaire ?

Yassine, ArtSouk - Marrakech
mgouna2.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés