onglet_artsouk onglet_artsouk

 

jjtrabat.jpg

Actualités

Jacques JOFFRE, photos du Maroc

Marie Laure Joffre

Réf : 359

Visites : 4174

En bordure de l'océan déchaîné, l'oeil aux aguets, Jacques Joffre passe de longues heures a attendre l'éclairage particulier convenant a la photo qu'il a conçue dans son imagination. Il reviendra. Une complicité s'est installée entre lui et ces éphémères cabanons du bord de plage faits de main d'homme, a la lisière de l'infini.
Emu par le choc des couleurs de ces habitations somme toute banales, et confronte a la désolation de ces lieux, le photographe a voulu en extraire le charme ambigu. Sa vision a été influencée par sa prédilection poules tendances modernes de l'art pictural et par la fréquentation des peintres, parmi lesquels sa femme.

Jacques Joffre a privilégié ce sujet par rapport a d'autres domaines de la photo qui le passionnent également : ainsi la recherche d'effets spéciaux en laboratoire, favorisée par sa formation d'ingénieur en chimie, et le reportage, particulièrement sur les Berbères du Haut-Atlas marocain (Il est membre de l'agence d'illustration "Explorer").

Pendant trois ans, il a été le témoin du monde désolé de ces cabanons construits sur les plages océanes du Maroc des l'époque du protectorat français. Il voudrait d'ailleurs faire éditer un livre sur ce thème, intitule' "Adieu Gayville".

Cette inscription, écrite maladroitement sur le mur-vestige de ce qui fut une agréable résidence de villégiature, semblait attendre Jacques Joffre dont elle symbolisait la démarche.

Dans un premier temps,  son regard s'est arrêté sur le jeu cinétique des ombres et des lumières, les vibrations dégagées par les couleurs agressives des murs, aux découpages géométriques et rigoureux créés par les encadrements des portes et fenêtres. Puis, des personnages sont venus hanter ces lieux abandonnés et énigmatiques.

Personnages annonciateurs d'une fin prochaine. Le regard de Jacques Joffre s'est alors orienté vers le dénouement fatal de ces architectures humaines. Il nous fait pénétrer cet univers de démolition et de ruines dont sont extraites les photos présentées ici. Pour suggérer l'au-delà d'une recherche de la perfection plastique, un passé à réinventer et dont il ne reste que des signes.

Mais si le souvenir de l'homme est dérisoire, la vague, elle, s'impose, puissante et éternelle et il reste toujours une fenêtre, souvent démultipliées, ouverte sur l'infini comme un appel.
Marie-Laure JOFFRE

Notice biographique
Jacques Joffre est photographe depuis plus de 25 ans. Il vit à Montpellier, capitale du Languedoc-Roussillon et il est membre de de l'agence photographique Explorer de Paris.

Ses oeuvres ont été publiées dans de nombreux magazines photo comme Zoom, Photo Magazine, Chasseur d'Images, Photo Revue et Photographiques. Ses reportages ont illustré des périodiques comme Atlas, Airone, Diners Club Magazine, Phosphore, l'Express, le Nouvel Observateur, Lui etc..

Actuellement il contribue à promouvoir l'image du Languedoc-Roussillon en collaborant directement avec les acteurs du tourisme de la région (C. R. T., CDTH, OMTGM) et des éditeurs de cartes postales.

Depuis la percée en France du multimédia, et grâce à ses connaissances en informatique, il s'est spécialisé dans le domaine de la photographie virtuelle. Il maîtrise les technologies PhotoVista de Live Picture, QuickTime VR d'Apple et photos sphériques (IPIX et PanoTools). site :  http://www.multimediaphoto.com

Artsouk vous invite à visiter la galerie photos pour découvrir ou redécouvrir ce photographe en vogue.

Visitez également son site à l'adresse suivante : http://www.multimediaphoto.com


Malek LEGHRAIRI
jjtrabat.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés