onglet_artsouk onglet_artsouk

 

umalogo1.jpg

Histoire

L'UMA (Union du Maghreb Arabe)

Réf : 371

Visites : 4118

Dans les premières décennies du XXe siècle se développa la Nahda, courant de renaissance arabe qui concerna surtout les pays du Maghreb, et qui réactualisa le vieux rêve unitaire de la nation arabe.
Les différents mouvements de libération nationale furent ensuite l'occasion de rencontres entre indépendantistes marocains, tunisiens et algériens.


Le Comité de libération du Maghreb fut créé en 1948.

En 1964, alors que tous les pays avaient accédé à l'indépendance, le Comité Permanent Consultatif Maghrébin (CPCM) voit le jour, un quatrième pays, la Libye, s'ajouta à la liste. Le CPCM avait pour objectif de développer les échanges entre les pays du Maghreb, d'harmoniser leurs politiques minière, énergétique et industrielle, et de constituer un ensemble face à la CEE.

De multiples difficultés, liées aux conflits frontaliers entre les différents pays membres et à la question du Sahara occidental, freinèrent considérablement l'édification de l'union du Maghreb.


En 1988, la Mauritanie adhéra au CPCM et, le 17 février 1989, fut finalement signé à Marrakech par les cinq chefs d'État le traité portant création de l'Union du Maghreb arabe (UMA), jalon important de l'édification du Grand Maghreb.

Ce dernier bénéficie d'un immense territoire, dont le sous-sol renferme des richesses importantes : pétrole , gaz , phosphates , fer, uranium et minerais non ferreux  ( plomb, manganèse, zinc, barytine).

L'usage d'une langue commune, l'appartenance à la communauté musulmane et un patrimoine culturel partagé, sont autant d'éléments favorables à l'Union.


Les points sensibles

Outre les contentieux d'ordre politique qui continuent de diviser le Grand Maghreb, celui-ci doit se pencher sur plusieurs dossiers sensibles : forte croissance démographique, exode rural, analphabétisme de la population, statut de la femme...

Le problème se pose différement en Libye, où le produit intérieur brut est de supérieur à 5 000 dollars par habitant grâce aux revenus du pétrole, et en Mauritanie, où le PNB est de seulement 460 dollars par habitant.

Ainsi,  l'histoire, le passé colonial, les flux migratoires avec le monde occidental, et notamment avec la France placent L'UMA entre monde arabe et espace méditerranéen, faisant  office de "pont culturel et économique" entre l'Europe et le monde africain.

Le Maghreb est appelé à jouer un rôle de premier plan les relations Nord-Sud.

En savoir plus sur l'UMA  : http://www.maghrebarabe.org/

Malek LEGHRAIRI

uma-af.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés