onglet_artsouk onglet_artsouk

 

remparts-marrk.jpg

Tourisme

Les remparts de Marrakech

Mohammed El Bouchatti / Emarrakech.info

Réf : 417

Visites : 1922

Toutes les villes anciennes au Maroc sont entourées de remparts avec des portes qui donnent sur les axes routiers ou sur la mer. Quelques unes seulement sont fortifiées par des étrangers comme Mazagan (El Jadida) et Safi qui le sont par les portugais.
Les remparts de Marrakech sont d’une longueur estimée par les spécialistes à douze kilomètres environ et leur hauteur maximale atteint huit mètres à certains endroits. Au Nord de la médina, ils sont construits par les Almoravides.

Cette dynastie qui a fondé Marrakech et qui a créé au cours du onzième siècle, un vrai empire de l’Andalousie au fleuve du Sénégal. Au sud de la médina, les murailles (comme la kasbah) datent de l’époque des Almohades. La dynastie qui a édifié le plus grand empire de l’Afrique du Nord et de l’occident musulman et dont les frontières étaient la Tripolitaine à l’Est et le Soudan au Sahel.

Selon les historiens, les remparts dissuadaient les tribus frondeuses, les dissidents et les forces étrangères d’attaquer Marrakech. Ils protégeaient les habitants des maladies contagieuses (peste, lèpre…) et permettaient aux autorités de contrôler le commerce et les impôts. Mais après l’invention de la poudre et du canon, ils ont dû perdre peu à peu leur grandeur sur le plan sécuritaire.

Et après l’avènement de l’avion, ils ont complètement cessé de jouer leur rôle militaro- stratégique.

D’aucuns avancent que ces remparts ont perdu leur valeur et gênent le transport et l’aménagement urbanistique. Pourtant, ces vestiges historiques restent témoins de la grandeur de nos aïeux et de la richesse de notre patrimoine historique et architectural et ils constituent un capital symbolique. Chose qui pourrait servir comme atout au tourisme dans une ville devenue la première destination touristique du Maroc.

Cependant, une chose tape à l’œil: malgré les efforts de la Délégation de la Culture et de l’Inspection des Monuments, certaines parties de ces remparts, risquent une détérioration certaine à cause des effets du temps, des intempéries, de l’habitant…etc.

Pour donner à ces remparts l’image qu’ils méritent dans cette capitale touristique et ancienne capitale politique, il faut commencer par l’indication signalétique au dessus de toutes les portes de la ville qui sont celles des remparts en fait. Cela aiderait beaucoup les touristes et tous les étrangers à la ville à s’orienter.

Des toilettes publiques devraient également être implantées d’urgence autour des remparts, à proximité des portes et des accès de la médina, notamment entre Bab Doukkala et Kbor Echouhada à titre d’exemples. Endroits très fréquentés à cause de la gare routière, des grands taxis et des petits ainsi que différends marchés tout proches des remparts.

C’est la seule manière d’empêcher les gens de se soulager la vessie sur ces murailles et d’accélérer leur dégradation. Cette implantation ne fera que renforcer la stratégie de la ville ocre à devenir plus propre et plus belle.



Un travail de synergie entre les spécialistes, les associations et les autorités élues et de tutelle s’impose alors pour une action commune afin de sauver ces remparts. Car n’oublions pas qu’ils entourent un autre patrimoine: l’une des plus grandes médinas du Maroc.

Emarrakech - Mohamed EL BOUCHHATI 
2003-12-24
source http://www.emarrakech.info

remparts2..jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés