onglet_artsouk onglet_artsouk

 

foot1.jpg

Actualités

Les marocains submergés par la joie de la victoire

Revue de presse

Réf : 452

Visites : 4986

Plus de 100 000 Marocains tentent chaque année de traverser clandestinement le détroit de Gibraltar pour gagner l'Europe, nouvelle terre de toutes les promesses. Pour des milliers d'entre eux, ce rêve se termine tragiquement. Pourtant, le drame des noyés du détroit ne dissuade nullement de plus en plus de jeunes Marocains de tenter à leur tour l'aventure.

Les foules se sont données à coeur joie pour exprimer leur fierté après la retentissante victoire de la sélection marocaine (4-0), dans une atmosphère bon enfant où concerts de klaxons et you-you donnaient toute la mesure de la liesse qui s'est emparée du pays.

A bord de véhicules bondés de jeunes et moins jeunes et parés du drapeau national, les Marocains ont vécu en communion d'intenses moments de bonheur et des sentiments forts qui traduisent toute l'intensité de l'amour qu'ils portent à leur pays. Le spectacle était partout le même: à Rabat, Casablanca, Fès, Tanger, Oujda, Agadir, Laayoune, Marrakech, El Jadida ou dans n'importe quelle autre ville ou localité du Royaume, l'explosion de joie était la même, elle avait la même intensité. Tout le monde a été entraîné dans l'euphorie qui a gagné tous les foyers. Les mêmes scènes de joie et de liesse ont été relevées partout.

Des foules immenses de citoyens, à pied, à bicyclette ou agrippés aux portières de voitures, portaient les couleurs nationales, criant victoire et scandant des slogans à la gloire des "Lions de l'Atlas" qui ont tenu leur promesse en se qualifiant, et de la plus belle manière, à la finale de la CAN. Cette joie est d'autant plus savourée que les "Lions de l'Atlas" n'ont plus accédé à la finale d'une coupe d'Afrique des nations depuis l'édition d'Ethiopie en 1976 où ils avaient remporté le titre.

C'est donc porté par tout un peuple que la sélection marocaine jouera samedi la finale contre la Tunisie, une rencontre entre frères que tous les Marocains espèrent de tout coeur voir remportée par leurs "Lions" afin de pouvoir de nouveau étreindre le prestigieux trophée 28 ans après.

MAP 12/02/2004
source :
http://www3.webzinemaker.net/prana
_____________________________________________________________________

Plusieurs dizaines de milliers de Marocains célèbrent l'accession de leur équipe en finale de la CAN
Plusieurs dizaines de milliers de Marocains ont célébré mercredi soir avec enthousiasme l'accession de leur sélection nationale en finale de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN 2004) aux dépens de l'équipe du Mali.
 Vélos, cyclomoteurs, motos, voitures, taxis, bus et semi-remorques ont salué par de bruyants concerts de klaxons la victoire sans appel (4-0) des "Lions de l'Atlas" dans les grandes villes du royaume (Agadir, Tanger, Casablanca, Fès, Marrakech).

A Rabat et Casabanca, les centre-villes, occupés par des milliers de personnes en liesse brandissant des drapeaux marocains, étaient fermés à la circulation automobile. A Marrakech, des tracteurs avec leur remorque de supporters fous de joie ont tenté, sans succès, de rallier l'avenue Mohammed V, la principale artère de la cité impériale placée sous le contrôle des forces de sécurité.

"C'est la folie, on est en finale! Vive Badou Zaki (NDLR: entraîneur de la sélection nationale)! Vive le Maroc! Vive le roi!", s'est exclamé Rachid, "supporter inconditionnel des Lions de l'Atlas", torse nu et debout sur un cyclomoteur conduit par un ami dans les rues de Marrakech.

Le Maroc, récemment endeuillé par les attentats islamistes de Casablanca (45 morts, le 16 mai 2003), n'avait jamais atteint ce stade de la compétition continentale depuis 1976. 


AP - Yahoo actualité 12/02/2004
source :
http://www3.webzinemaker.net/prana
_____________________________________________________________________ 


SM le roi félicite l'entraîneur et les joueurs de l'équipe nationale

A l'issue de la rencontre ayant opposé, mercredi soir, l'équipe nationale à son homologue malienne en demi-finale de la coupe d'Afrique des nations de football, SM le Roi Mohammed VI a félicité, dans un appel téléphonique, M. Baddou Zaki, entraîneur de l'équipe nationale, ainsi que tous les joueurs de l'équipe pour leur victoire magistrale.
 
 Le Souverain a également transmis ses encouragements aux "Lions de l'Atlas" pour la finale qui les opposera à l'équipe nationale de Tunisie, pays frère et ami.

Sources : MAP 12/02/2004

_____________________________________________________________________

l'équipe des lions de l'atlas.

10 janvier 2002 - Damien MERCEREAU
La liste des 22 Marocains retenus par Humberto Cuelho pour la CAN 2002.
Surnom : les Lions de l'Atlas

Gardiens de but
Abdelilah Bagui (Moghreb)
Driss Benzekri (Settat)
Tarik Jarmouni (Widad)

Défenseurs
Noureddine Naybet (La Corogne, ESP)
Abdelilah Fahmi (Lille, FRA)
Akram Romani (Genk, BEL)
Badr Kaddouri (Widad)
Abdeslam Ouaddou (Fulham, ANG)
Gharib Amzine (Troyes, FRA)

Milieux de terrain
Youssef Safri (Coventry, ANG)
Othman el Assas (Khouribga)
Noureddine Boukhari (Sparta Rotterdam, PB)
Rachid Benmahmoud (Al Ahly, EAU)
Faouzi Labrazi (Twente, PB)
Youssef Chippo (Coventry, ANG)

Attaquants
Rachid Rokki (Attaâoune, QAT)
Hicham Zérouali (Aberdeen, ECO)
Salaheddine Bassir (Lille, FRA)
Adil Ramzi (PSV Eindhoven, PB)
Tarik Chiham (Zurich, SUI)
Abdeljalil Hadda (Club africain, TUN)
Rabie El Afoui (Widad)

Sélectionneur
Humberto Cuelho (Portugal)
_____________________________________________________________________

Les lions de l’Atlas et les petits « beurs » 

Les lions de l’Atlas ont tremblé devant les fennecs du désert. Il s’en est fallu de peu pour que le rêve de Badou Zaki ne tourne au cauchemar. A 5 minutes de la fin du temps réglementaire les algériens marquent un but sur un contre et anéantissent tous les espoirs des marocains. On entre dans les arrêts de jeu et nous osons à peine croire à une égalisation miraculeuse. C’est sans compter sur la détermination de l’attaque marocaine qui a fait ses preuves tout au long de cette Coupe d’Afrique. Après l’égalisation c’est un festival du Mountakhab qui a inscrit deux nouveaux buts pendant les prolongations.

Au delà de la joie suscitée par la victoire et la qualification en demi finale de la CAN 2004, au delà des scènes de liesses populaires au Maroc mais aussi en Belgique, en France et ailleurs, nous estimons important de nous attarder sur les 3 buteurs marocains du match Maroc-Algérie.

Dans l’ordre : Marouane Chammakh, Youssef Hadji, et Jaouad Zaïri ont fait tremblé les filets du portier algérien. Trois jeunes qui ont remplis de bonheur les millions de compatriotes de part le monde.

Ces buteurs évoluant tous dans des équipes de première division en France ont un point commun de taille : ils sont tous issus de l’immigration. Des jeunes « beurs », expression consacrée par les médias français, qui ont répondu présent à l’appel du sélectionneur marocain pour hisser haut le drapeau marocain sur l’autel du foot africain.

Ces 3 jeunes RME (Ressortissant Marocains à l’Etranger) parmi d’autres ont préféré s’excuser auprès de leur club respectif Bordeaux, Bastia et Sochaux pour défendre le drapeau vert et rouge.

Ils ont gagné leur place dans le cœur de tous les marocains et ont démontré que ces jeunes « beurs » souvent décriés peuvent être utile au Maroc de demain, tant sur le plan sportif, économique, culturel ou social.

Ces jeunes marocains ont mis un peu de beurre dans les épinards de Badou Zaki contre tous les oracles qui professaient une défaite du sélectionneur national. Il a réussit a créer un ensemble qui représente le Maroc d’aujourd’hui avec des jeunes issus de club marocains, des jeunes évoluant dans de grands clubs européens, et des anciens qui constituent l’épine dorsale de cette équipe.

Un marocain peut-il mieux réussir que les nombreux sélectionneur étranger ?
La preuve que oui, n’en déplaise aux chantres du « Dieu » occident, qui ne voient leur salut que derrière les œillères de l’éternel colonisé.
Les statistiques sont là pour appuyer le travail long et difficile de Zaki : 8 buts marqués, 2 buts concédés, 3 matchs gagnés et un nul.

Tous les espoirs aujourd’hui sont permis. Tous les yeux sont rivés sur ce collectif original et prometteur concocté par Badou Zaki. Le verdict pour une place en finale tombera dans la soirée du Mercredi 11 Février 2004. Les marocains à l’étranger seront là également pour soutenir leur équipe devant leur écran de télévision, leur poste de radio, ou internet.

sources : Mohamed - Yabiladi
_______________________________________________________

Suivre les évènement sur le site spécialisé : http://www.sportmaroc.com/can2004/




C'est donc porté par tout un peuple que la sélection marocaine jouera samedi la finale contre la Tunisie, une rencontre entre frères que tous les Marocains espèrent de tout coeur voir remportée par leurs "Lions" afin de pouvoir de nouveau étreindre le prestigieux trophée 28 ans après.


artsouk actus
foot3.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés