onglet_artsouk onglet_artsouk

 

prom-tour-mark.jpg

Tourisme

37 millions DH pour la promotion du tourisme à Marrakech en 2004

MAP-5-09-04 sources: emarrakech.info

Réf : 539

Visites : 1613

Environ 37 millions DH ont été alloués au développement de l'activité touristique dans la ville de Marrakech en 2004 sur l'ensemble de l'enveloppe de promotion, a indiqué vendredi le directeur général de l'Office national marocain de Tourisme (ONMT), M. Abbès El Azzouzi.

Dans un exposé axé sur la stratégie de développement poursuivie par l'ONMT, au cours d'une réunion organisée par le Conseil régional du Tourisme (CRT) avec la participation des professionnels du secteur dans la région, M. El Azzouzi a affirmé que la part de Marrakech dans l'effort national d'appui à la promotion touristique est de l'ordre de 28 pc (contre 26 pc pour Agadir).

La régionalisation de la promotion pour accroître l'activité touristique au niveau régional se situe au coeur de l'approche adoptée par l'ONMT qui se base également sur le regroupement des efforts autour des mêmes objectifs afin de rationaliser et de focaliser l'investissement, a-t-il expliqué, insistant sur l'importance accordée à la promotion des marchés extérieurs.

L'Office préconise, en outre, l'incitation et l'encouragement de chaque région à l'élaboration et à la mise en oeuvre de son propre plan de développement régional, a ajouté M. Azzouzi, soulignant que l'objectif escompté à travers cette approche est de faire bénéficier les régions pour lesquelles les activités touristiques sont les moins développées.

Cette vision d'ensemble a permis de dégager un "Plan marketing" dont la mise en application au niveau des régions requiert l'existence de Conseils régionaux de tourisme et exige de leur part un "engagement ferme dans le cadre d'un plan de développement régional", a-t-il poursuivi, relevant qu'un budget de promotion est défini dans cette perspective sous forme d'enveloppe globale répartie sur les régions concernées.

Quant aux critères d'allocation, elles ont été fixés en fonction des contraintes conjoncturelles (lits à remplir), les variables structurelles (nuitées réalisées), les variables incitatives (taux de collecte) et le souci de promotion des nouvelles destinations et des produits novateurs.

Le président de l'Association des restaurateurs de Marrakech, M. Brahim R'mili, a soulevé, pour sa part, les problèmes suscités par une certaine catégorie d'"investisseurs étrangers" qui, selon lui, exploitent le potentiel touristique de la ville et son héritage culturel pour leur enrichissement personnel sans rien apporter en contrepartie, estimant que de nombreuses "maisons d'hôtes" entretenues par des étrangers échappent au contrôle moral et fiscal et ternissent l'image du secteur.

M. R'mili a interpellé les professionnels du tourisme et les autorités compétentes à se pencher sur les handicaps qui entravent la promotion du secteur dont la question du foncier, le manque d'animation, la charge fiscale et les redevances qui grèvent les comptes des investisseurs et les problèmes liés aux guides touristiques.

MAP- 05/09/2004
source :
http://www.emarrakech.info

ambass_2rives2.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés