onglet_artsouk onglet_artsouk

 

med_b-yous1.jpg

Tourisme

Visiter la Medrassa Ben Youssef

Couleurs Marrakech

Réf : 553

Visites : 5634

La medersa Ben Youssef est l’un des monuments les plus prestigieux de Marrakech. Édifiée dans la seconde moitié du XVIe siècle, elle restera jusqu’au XXe siècle un foyer de diffusion du savoir, avant de devenir un "patrimoine culturel" ouvert au public.

"J’ai été édifiée pour les sciences et la prière par le Prince des Croyants, le descendant du sceau des prophètes, Abdellah, le plus glorieux des Califes. Prie pour lui, Ô toi qui franchis ma porte, afin que ses espérances les plus hautes soient exaucées".

Cette
inscription, que l'on peut encore lire sur le linteau de la porte d'entrée, ainsi qu'une autre portant la date d'achèvement des travaux - 1565 - permet d'attribuer l'édification de la medersa au sultan Abdellah El Ghalib.

Celui-ci voulut certainement relancer une activité architecturale qui s’était fortement ralentie à Marrakech au cours des XIVe et XVe siècles : des quartiers entiers furent réaménagés, les rues et les places embellies, les mosquées, les fontaines, les hammams, les jardins et les latrines alimentés en eau… Quoi de plus emblématique alors qu’un édifice dédié à la gloire de Dieu et au rayonnement de la science pour rehausser l’image d’une ville redevenue capitale d’Empire ?

Quant au nom attribué à la medersa, il semble que l’attribution à Ben Youssef était tout à fait dans l’ordre des choses : la mosquée, et par extension tout le quartier, porte le nom du fils et successeur de Youssef Ben Tachfine et garde le souvenir de la dynastie fondatrice de la ville.

La medersa Ben Youssef a une forme presque carrée. Ses caractéristiques en font l’un des plus beaux édifices de l’époque saâdienne : des murs robustes, des lignes fortes, un plan parfait, un décor peu chargé, une répartition harmonieuse des espaces…

L’entrée est surmontée d’une coupole couvrant la rue, s’adossant au mur Est de la mosquée Ben Youssef, ornée de stalactites sculptées dans le plâtre de très belle facture. La porte d’entrée en bois de cèdre, recouverte de plaques de bronze portant un décor ciselé, est imposante ; elle donne sur un long vestibule au fond duquel se trouve un espace carré surmonté d’une coupole haute au plafond de bois, recouverte à l’extérieur de tuiles vernissées vertes.

À droite se situe le patio couvert de marbre blanc, au centre duquel un bassin d’eau ajoute à la sérénité des lieux. De l’autre côté du patio, se trouve la salle de prière avec les jambages de son entrée et ses colonnes en marbre massif de Carrare, que les Saâdiens importaient en quantité. Elle est surmontée d’une coupole plus grande que celle du vestibule d’entrée, plus haute et également recouverte de tuiles vertes.

De part et d’autre du patio, au rez-de-chaussée et à l’étage, s'ouvrent cent trente-deux chambres d’étudiants. Sur le côté opposé à l’entrée principale se trouve une salle d’ablutions avec bassin et eau courante.

Les chambres d’étudiants qui ne donnent pas sur le patio central, ou ne sont pas à proximité des escaliers droit et gauche, s’agencent au rez-de-chaussée comme à l’étage autour d’un patio à ciel ouvert, rappelant le plan des maisons de la médina.

Tout concourt à faire de cet édifice introverti un havre de paix, un lieu sourd aux bruits du dehors, propice à la méditation et à la prière.



Le jour, tout est plongé dans la pénombre ; le soir, la lune se reflète dans le bassin du patio où dansent les flammes des lampes à huile ou des bougies… Un système d’aération ingénieux permet à l’air de circuler et d’atténuer l’ardeur des chaleurs de Marrakech. Le clapotis de l’eau du bassin ajoute à cette impression de fraîcheur.
med_b-yous3.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés