onglet_artsouk onglet_artsouk

 

mur7S.jpg

Tourisme

La Ziara, Le pèlerinage des sept saints de Marrakech.

Zahra El Basri Naqrachi

Réf : 656

Visites : 12814

La Ziara

Le pèlerinage à Sebaâtou rijales, c’est à dire aux sept saints de Marrakech.
De tout temps, la ville de Marrakech était renommée pour le grand nombre de oualis, marabouts qui justifient le dicton : « Marrakech tombeau des saints ».

Chacun doit accomplir cette visite ou ziara suivant sa conviction.

Toute décision en la matière constitue une opération réclamant l’autorité d’un chef religieux ayant une grande influence.  Moulay Ismail eut recours en cette occasion à Abou Ali Hassan el Youssi. Le sultan était loin d’ignorer l’ascendant de ce saint personnage qui lui avait inspiré plusieurs fois une certaine déférence. Cheikh El Youssi, sur les ordres de Moulay Ismail, dut quitter Fès pour s’installer à Marrakech ou il choisit, parmi de nombreux saint, les sept oualis.

Le Cheikh EL Youssi, en désignant les sept oualis de Marrakech, se préoccupa surtout d’organiser un pèlerinage aux cimetières de cette ville. L’itinéraire était jalonné par les mausolées des sept oualis où l’on devait se recueillir successivement.

Les sept rijales attinrent à Marrakech une telle notoriété que cette expérience devint comme un second nom de la ville. On dit par exemple : « Je vais à sebaâtou rijales » pour indiquer que l’on se rend à Marrakech.

Les noms des oualis de Marrakech nous ont été fournis par Cheikh El Youssi qui a composé sur eux une qasida dont la rime est aïne et qui s’appelle pour cette raison el Aïna. Dans cette qasida, les sept patrons de Marrakech sont cités dans l’ordre où doit s’effectuer la tournée.

El Aïna

 

A Marrakech, apparaissent des étoiles élevées, des montagnes imposantes, ou plutôt des glaives tranchants. Ce sont Abou Yakoub Youssef, l’homme à la caverne, point de mire de tous les regards, Ayad, le fils de Imran dont la science est universellement connu ; Abou el Abbas, océan dans lequel tout autre que lui, aussi généreux qu’il soit, ne peut plonger car ses abords sont inaccessibles ; Ben Slimane et Jazouli, célèbre pour sa générosité et sa droiture ; Sidi Abdelaziz Attabaâ ; El Ghazouani à l’aurore éclatante ; Abou el Kassem es Souheili qu’il faut rattacher naturellement aux précédents hommes de piété et de science, vaste est la mer de ses connaissances.

En toute circonstances, il convient de visiter les tombes de ces saints en observant l’ordre prescrit. Le Seigneur facilitera votre tâche et vous protégera, et dites comme tous les pèlerins : « levez vous vite, hommes de Dieu, et accourez vers moi qui implore votre secours. Ce serait une honte pour vous de ne pas répondre à l’appel de votre humble serviteur qui vous tend les mains. Votre étoile, ô saints, est l’étoile du salut et de la bonne voie, et vos mérites sont connus dans l’univers. »

 

Le classement chronologique des sept Patrons de Marrakech est le suivant :

 

Sidi Youssel Ben Ali

Cadi Ayad

Abou el Abbas Sebti

Sidi ben Slimane

Sidi Abdelaziz

El Ghazouani

Es Souheili

Voire l’itinéraire de la Ziara des sept saints.

Les rites tolérés sont très nombreux  et la dévotion populaire consacrée par une longue tradition créé, pour l’accomplissement de ces pèlerinages, un cérémonial laborieux : retrait des chaussures, contribution en argent, prières pour le prophète Sidna Mohamed, récitation de la sourate la Fatiha un grand nombre de fois, offrandes de cierges, d’aumônes en argent ou en nature.

Je n’ai pas l’intention de vous indiquer tous les rites de la ziara des sebaâtou rijales. Je me bornerai à indiquer l’itinéraire que doit suivre le zaïr durant ce pèlerinage et à indiquer les tombes illustres qu’il rencontrera sur son chemin. « Je rappelle que l’expression sebaâtou rijales, dans le sens large qu’il est convenu de lui donner, comprend tous les saints qui reposent dans les cimetières de Marrakech »




Les sanctuaires de sept oualis jalonnent cet itinéraire comme des repères de pèlerinage. La visite des sept saint suit un parcours circulaire qui commence au sud-ouest. Le sens de cette circonvolution a été sans doute adopté par imitation du taouaf, la procession s’accomplit autour de la Kaaba pendant le pèlerinage de la Mecque.
pelr7S.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés