onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Touta.jpg

Orientales

Les femmes marocaines des arts populaires

Emarrakech.info

Réf : 931

Visites : 5402

Considérant la grande présence d’artistes femmes qui fait la diversité des arts populaires au Maroc. EMARRAKECH a rencontré quelques participantes au Festival National des Arts populaires – FNAP – de Marrakech. Elle nous ont expliqué et présenté leurs performances et choix pour ces arts ancestraux.

' Je suis opriginaire de la vallée du Draa, la danse de l’épée rappelle pour nous les origines bédouines de la tribu….
Il s’agit des rythmes au son du Daf : instrument essentiel pour le chant, il est en forme de losange. Notre art marque les moments forts de la relation homme femmes . Deux jeunes hommes entrent en duel à l’épée pour une femme qui est au centre… '


Kelaa des Mgouna : Habiba Akrat et la danse de l’abeille
 
photo : Habiba Akrat - emarrakech

' La danse des Mgouna est un art de danse et de chant très joyeux.. et il est spécifique pour les jeunes femmes seulement, car les femmes sont exclues de la danse dès leur mariage.…
Je pratiquais cette danse depuis mon enfance et grâce a elle nous avons fait le tour d’une dizaine de pays par le monde…

Nous dansons sous la forme du chiffre ' 8 ', les jeunes hommes et les jeunes filles se font face, se croisent, puis se mêlent en de différent figures.
C’est notre ‘ballet’ à nous ! (rires)

Oui, on nous dit souvent que notre danse est élégante....mais l’essentiel pour nous c’est la rapidité car elle rappelle l’activité miraculeuse des abeilles dans la roserie. Notre village est située dans la vallée du Dadès, ou existe une riche roseraie qui fait la renommée du village de Kelaa des Mgouna qui célèbre chaque année la Fête des Roses…'


La Tabla de Laayoune : Merouani el Batoul
Photo : Merouani el Batoul

' Je suis originaire de la région saharienne Tata. J’ai appris depuis mon enfance la danse originaire du Sahara, qui se pratique toujours dans les cérémonies rituelle et dont l’origine se perd dans la nuit des temps.

Les femmes du sahara ont une forte personnalité et elles exécutent majestueusement cette danse au rythme du tambour et battement des mains.
Les doigts de la main dessinent des motifs qui symbolisent un langage tres vaste que seuls les sahraouis comprennent et qui s’explique par l’immensité du désert marocain '.

Rokba de Zagora : El Habibi Fatema
Photo : El Habibi Fatema - emarrakech

' Je suis originaire de Zagora la dernière limite avant les grandes dunes du désert....
C’est depuis mon enfance que je pratique cette danse Rokba qui est une danse noble au rythme très sahariens et d’une grande originalité.
La femme y est présente et se manifeste entre les hommes en toute grandeur et fierté et ensemble ils chantent l’amour et la beauté…. '

Ahouach – Akrib Tagmart . Fatema Ahrar - Hatiti Aziza
 Photo : Amazighes - Emarrakech 

' C’est la chanson populaire berbère.. Le terme Ahouach vient du verbe n’houch qui veut dire : chanter et danser en applaudissant.
…L’ahouach est connu surtout dans les régions montagneuses du Haut et de l’Anti-Atlas (Taliouine, Aoulouz, R’guita, Aït Iggas, Toubqal, Irazan, Ighrem, ). Chaque région décline l’ahouach d’une manière différente.

L’ahouach n’est pas un simple évènement du folklore, mais un héritage de nos ancêtres dans lequel les Chleuhs se reconnaissent . Au rythme de aloune – tambourin - et de la ganga (tambour), les hommes dansent aux épaules en s’éloignant et se rapprochant.

Notre danse est caractérisée par une intense présence féminine. Au son des tambourins rythmés par un grand tambour, le groupe exécute des mouvements rythmés qui s’accélèrent à l’avance de la nuit et de la fête .. '

Propos recueillis par Tarik ESSAADI
Emarrakech.info

amaz_Akrib-Tagmart.jpg.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés